#NonAuHarcelement, les Aroéven toujours mobilisées !

Plus de 700 000 élèves, c’est le chiffre connu (estimé) de victimes de harcèlement.

 

Le Ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche poursuit sa politique de lutte contre le harcèlement en mettant en place une journée nationale le 5 novembre. Cette journée permettra de renforcer la connaissance des fondements de cette politique : sensibiliser, prévenir, former et prendre en charge. Les nouvelles actions mises en œuvre par le Ministère seront dévoilées à cette occasion : une 3e édition étoffée du prix "non au harcèlement", le harcèlement inscrit dans les programmes d'enseignement moral et civique, le renforcement de la formations des professionnels et de la formation des ambassadeurs lycéens, un nouveau numéro le 3020...

 

Les Aroéven oeuvrent au quotidien dans leurs actions dans et hors l'école pour prévenir le harcèlement, accompagner le mieux vivre ensemble.

 

En primaire, collège et lycée, ce sont :
- Des dispositifs de médiation par les pairs  mis en place dans toutes les académies. de nombreux élèves et enseignants sont accompagnés par les Aroéven. Voir la vidéo.
​- Des interventions sur une meilleure connaissance de ces droits et devoirs sur les réseaux sociaux pour protéger sa vie privée et celle des autres.
- Des formations et des interventions pour prévenir le harcèlementprévenir les discriminations.
- L'animation d'ateliers, de journées, de cafés réunissant les parents, les enseignants pour travailler tous ensemble cette thématique et favoriser les échanges.
- Des modules d'interventions et de formations au sein des ESPE...

 

Des échanges européens avec d'autres partenaires associatives pour échanger sur les pratiques et travailler sur une charte européenne de la médiation par les pairs.

 

Des publications.

 

 

Action de l'Aroéven Nord-Pas de Calais 

 

Ce 5 novembre, les Aroéven continueront leurs actions quotidiennes et pour témoigner de son engagement et de ses actions dans la lutte contre le harcèlement,  l’Aroéven Nord-Pas-de-Calais met en place une journée de formation des délégués élus, avec un de ces partenaires,  le lycée Colbert de Tourcoing. La proviseure du lycée a souhaité, avec l’équipe éducative, donner les moyens aux élèves élus de seconde de devenir acteurs de la prévention et ainsi mobiliser tous plus d’élèves dans la lutte contre le harcèlement.
Ce sont 30 élèves délégués, élus des classes de seconde, qui seront formés pour mener dans le lycée une campagne de sensibilisation sur le phénomène du harcèlement.

 

Objectif de cette journée :
Les élèves élus seront sensibilisés au phénomène du harcèlement, informés sur les dispositifs existants et sur les actions qu’ils peuvent, eux-mêmes, mettre en place. Il s’agira pour eux de réfléchir et de travailler sur les supports, les moyens de communication et les messages qu’ils souhaitent mettre en avant pour lutter contre le harcèlement dans l’établissement.
Élus par leurs pairs dans leur classe, les délégués peuvent ainsi travailler sur un sujet fondamental encore tabou et partager, avec tous les élèves de l’établissement et l’équipe éducative, le souci qu’ils ont du « mieux vivre ensemble » dans leur lycée.

 

Page Facebook Bafa-Bafd

Abonnement newsletter

Trouver une formation

Recherche simpleRecherche avancée